DIMMA, Distribution Importation Michel Malherbe Association, est un préparateur Belge qui fut créé le 15 juin 1983 par Baudouin MICHEL et Patrick MALHERBE et leurs familles respectives.

Patrick MALHERBE, passionné de compétition automobile, propose de concevoir une transformation de la Peugeot 205 GTI 115CV donnant l’image de la voiture de course 205 Turbo 16.

Mais replongeons-nous quelques années auparavant, et plus précisément au début des années 1980.

Les passionnés de rallye vont, sans le savoir, découvrir la plus mythique catégorie du championnat du monde des rallyes, le groupe B.

Créée en 1982, cette catégorie a permis d’alléger considérablement les contraintes posées aux constructeurs. Chez Peugeot, comme chez d’autres constructeurs, on prépare déjà son auto ultime, et Jean TODT, directeur de Peugeot Talbot Sport à l’époque, décide de créer une 205 démoniaque, la 205T16. Pour cela, il fait appel, pour la partie carrosserie, au service de Gérard Welter designer attitré chez Peugeot Talbot et père de la 205 et de ses multiples déclinaisons.

Sur base de photos parues dans la presse, DIMMA présente alors un kit large, le modèle 100 à Jean-François GUITTARD journaliste à l’hebdomadaire Auto Hebdo qui réalise sur 7 pages un reportage très élogieux. Jean Boillot, directeur de Peugeot à l’époque, découvre l’article et le passe à Jean Todt qui convoque DIMMA à Boulogne Billancourt. L’entrevue est très cordiale. Jean Todt propose d’équiper quelques voitures de ce kit et, en échange, un contrat donnera l’homologation routière à ce kit carrosserie (maxi). Une chance, un énorme succès et une confiance inespérée pour la firme Belge. Jean Todt demande à DIMMA de concevoir un kit large pour la 309. Le but était d’ouvrir les circuits avec cette 309 et promouvoir ainsi la formule « 309 ».

Depuis 1985, DIMMA va donc produire plus de 900 kits maxi pour la 205, passant par différentes évolutions et améliorations de celle-ci, Peugeot Sport et sa 205T16 remporteront 16 victoires et cette auto deviendra un mythe, mais 1986 sonne le glas du groupe B, foule amassée sur les bas-côtés, prête à approcher de plus près les autos à chaque passage, autos aux puissances affolantes, sécurité rudimentaire et accidents...

En 1991, DIMMA et ses activités s’étoffent et Baudouin MICHEL décide de pousser les murs. Il décide donc d’implanter sa nouvelle entreprise à WANDRE avec déjà plusieurs projets en tête dont notamment la 309 DIMMA GTI16, une 309 bodybuildée et compressée !

Mais c’est en 1994 que DIMMA retrouve un second élan. Peugeot Sport projette le lancement de sa nouvelle auto de compétition pour courir en KITCAR, sous-catégorie du groupe A qui a connu de grandes modifications. Peugeot choisit la 306 et développe celle-ci pour créer la fameuse 306 MAXI.

Et à votre avis, à qui Peugeot Sport va-t-il faire appel pour le kit carrosserie ?

Et oui, vous l’aurez compris, DIMMA aura cet honneur mais aussi le respect et la confiance de Peugeot Sport. Le préparateur Belge va de nouveau créer un petit bijou et créer le kit large de la 306 MAXI. Jean TODT ayant quitté Peugeot Sport en 1993 pour Ferrari, c’est avec Jean-Pierre Nicolas et plus particulièrement Christian GUYARD que DIMMA établira les relations qui permettront la fabrication du kit 306 MAXI ! L’histoire aurait pu s’arrêter là, mais Peugeot Sport donnera de nouveau le feu vert à DIMMA, sous certaines conditions, pour créer un kit maxi de la 306 homologuée route, le kit 306 DIMMA….

Quelle aubaine pour DIMMA, plongée dans les années 90, la 306 MAXI est un succès et elle marquera le retour de la marque aux griffes en rallye. Sa ligne, ses performances, son caractère, marqueront, comme pour son aînée la 205T16, les passionnés de rallye.

DIMMA aura produits jusqu’à maintenant 86 exemplaires homologués route. 2 kits carrosserie de base sont proposés : le kit tôle ou le kit fibre avec différentes variantes N3 ou N5 (compétition, route,……).

Un kit mécanique composé de triangles spécifiques, coupelles, arbre de transmission et jantes est proposé et seul celui-ci correspond à l’homologation du kit retenu par Peugeot.

En 1995, l’entreprise Dimma est retenue par Citroën sport pour créer les ailes de la ZX maxi KITCAR.

En 2000, l’aventure avec Peugeot continue grâce à la réalisation du kit de la 206 S1600.

Bien que réputée et bien que l’entreprise excelle dans la qualité de ses réalisations et de sa production, les années 2000 donnent naissance à une nouvelle mode pour les passionnés de l’automobile, le tuning, l’art de personnaliser son auto.

Cela aurait pu permettre à DIMMA de s’implanter mais c’est en fait tout le contraire qui va arriver. Chacun se met à personnaliser son auto. De nouveaux préparateurs et donc de nouveaux concurrents voient le jour pour proposer leur propre kit, mais le pire arrive pour chacun de ces préparateurs.

Les copies….. et oui autant partir de rien pour créer son propre kit carrosserie c’est un travail de longue haleine, des heures et des heures de design, de développement, d’ajustement, de temps mais copier des pièces existantes au brevet déposé c’est par contre très facile, et bien qu’illégal, certains y voient bien le filon : Recréer le moule à partir des pièces d’origine et le reproduire pour le proposer à des prix défiants toute concurrence.

Il est quasi impossible pour ses préparateurs de faire face juridiquement à ces sociétés étrangères fraîchement créées deux jours avant, devenues des sociétés fantômes au moment du jugement….

Beaucoup de copies de kit DIMMA seront reproduites, mais heureusement Patrick MALHERBE avait senti le vent venir depuis le premier jour, et bien que soucieux de voir ses propres kits partir en copie à travers le monde, il avait la solution ultime. Une DIMMA n’est pas seulement un kit carrosserie, une DIMMA c’est une auto, et pour disposer de l’homologation, chaque DIMMA produite doit respecter le cahier des charges et chaque auto DIMMA dispose d’une unique plaque d’identification correspondant à son dossier de création au sein de l’entreprise. Ce numéro reprend le modèle du kit, le numéro de sa facture de sortie, l’année de production et enfin le numéro d’ordre.

Grâce à cela, DIMMA a su protéger le patrimoine de son entreprise et, encore aujourd’hui, nombre de vraie ou fausse DIMMA, sans plaque ou démunie d’identification repasse en contrôle pour vérifier l’authenticité de l’auto.

Si vous souhaitez acheter une DIMMA, ne le faites pas sur un coup de tête… il y a beaucoup de fausses DIMMA sur le marché avec pas uniquement des copies de kit carrosserie mais aussi de fausses plaques d’identifications DIMMA. Contactez Baudouin MICHEL (+32.476.780.706) qui se fera un honneur et un plaisir de vous guider pour vous assurer que cette auto est belle et bien une réalisation DIMMA.

Année 2000, l’aventure avec Peugeot est repartie de plus belle, grâce à la réalisation par DIMMA du kit de la 206 S1600.

50 kits de 206 S1600 seront produits pour Peugeot Sport et le Championnat du monde des Rallyes.

30 ans plus tard, DIMMA produit toujours des kits carrosserie, Baudouin MICHEL toujours à la tête n’a pas perdu une once de sa motivation, bien au contraire :

Un représentant officiel DIMMA vient de s’implanter en Alsace. Nicolas BROSSON est carrossier/tôlier mais il a aussi été l’élève de Baudouin MICHEL. Les kits DIMMA c’est toute sa passion. Expérience, rigueur, savoir-faire font de lui le représentant idéal de DIMMA en France et le voici maintenant en réalisation de notre projet.

De nouveaux projets ont récemment vu le jour comme, par exemple, le fameux kit 205 T16 avec mécanique de 308GTI qui a fait un Buzz incroyable sur la toile.

Bien sûr, en France, on ne pourra pas voir cette superbe réalisation sur nos routes, finie l’époque des kit-car homologués, mais ailleurs déjà bon nombre de commandes affluent et il paraît qu’il se mijote déjà un nouveau projet en secret….

©Steeve Williaume @crankshaftracing